Haïti-Immigration : 2 000 immigrés toujours sans papier à Manaus au Brésil

Vendredi, 20 Juillet 2012 10:47 RLJ/HPN Nouvelles - Nouvelles Internationales
Imprimer
Note des utilisateurs: / 1
MauvaisTrès bien 

Selon l’agence Fides, environ 2 000 immigrés haïtiens vivent à Manus une région du Brésil en situation irrégulière.  Le Service des Jésuites pour les Réfugiés en Amérique latine et aux Caraïbes (SJR/LAC) a pour sa part indiqué qu’en  janvier 2012, on comptait 3 600 haïtiens résidant à Manaus, a appris Haïti Press Network.



Depuis mai, la migration des haïtiens a diminué dans la région de Manus a informé l’agence Fides.

Le Service des Jésuites pour les Réfugiés en Amérique latine et aux Caraïbes (SJR/LAC) a une fois de plus  appelé les pays de l’Amérique Latine à accueillir les réfugiés haïtiens. Le SJR/LAC veut sensibiliser les autres nations sur les raisons qui poussent les haïtiens à fuir leur pays.

Une vidéo a été réalisée à cet effet, où des immigrants haïtiens  témoignent  des différents dangers encourus au cours de la traversée, et des raisons qui les poussent à quitter leur pays.

Selon les données recueillies par l’Agence Fides et un rapport envoyé par l’Agence Adital, l’émigration en provenance d’Haïti a connu une augmentation notable depuis le séisme de 2010.  La Guyane française était devenu le but à atteindre pour de nombreux haïtiens pour entrer ensuite soit en France, soit aux Etats-Unis.

Après la fermeture par la France de sa frontière avec l’Amérique du Sud, le but à atteindre devint alors le Brésil, et en particulier la région de Tabatinga, ville située à la frontière de la Colombie et du Pérou.

Selon une estimation du SJR, sur 6.000 émigrants haïtiens arrivés au Brésil, 5.000 sont passés par Tabatinga. Là, les émigrés demandent à la police le permis d’entrer puis cherchent par tous les moyens à rejoindre Manaus, centre économique dynamique qui offre davantage de possibilités.